Aller au menu Aller au contenu
Retour à la page d'accueil du site Réseau Canopé – Direction territoriale académies de Besançon et de Dijon Retour à la page d'accueil du site Réseau Canopé – Direction territoriale académies de Besançon et de Dijon Lien vers le site du ministère de l'Éducation nationale (nouvelle fenêtre) Retour à la page d'accueil du site Réseau Canopé – Direction territoriale académies de Besançon et de Dijon

Préface


© CRDP de l’académie de Dijon - 2001

Michel Jolivot
Inspecteur d’académie,
inspecteur pédagogique régional de mathématiques,
correspondant académique pour le collège, académie de Dijon.

Loin de constituer le maillon faible de notre système éducatif que l’on veut parfois reconnaître en lui, le collège a grandement réussi la mission qui lui était confiée il y a maintenant vingt-cinq ans : démocratiser l’accès aux études du plus grand nombre. Il lui reste, et c’est là l’orientation majeure de ces premières rentrées du troisième millénaire, à démocratiser l’accès à la réussite scolaire, clef de voûte, on le sait bien, de la réussite sociale. Ce pari ne sera gagné que si le système répond, encore mieux qu’il ne le fait actuellement, aux difficultés des élèves, difficultés de toute nature. Certes, tant au niveau des structures que des procédures, des dispositifs ambitieux existent déjà : en particulier les sections d’enseignement général et professionnel adapté (les SEGPA), les classes pour primo-arrivants, les classes relais, les modules pour enfants handicapés, les dispositifs de remise à niveau ou d’aide individualisée, les heures d’études dirigées ou encadrées. Il nous reste à inventer des procédures d’aide réellement efficaces dans la pérennité pour ceux de nos élèves qui entrent en sixième avec des lacunes graves en français et en mathématiques et pour lesquels les dispositifs précédents sont soit inadaptés soit insuffisants.

Un groupe de travail bourguignon, sous la conduite de Jean-Pierre Perriau et de Bruno Suchaut, a remarquablement anticipé, avec deux ans d’avance, cette réflexion. Associant des responsables du système éducatif de tous horizons, avec l’aide de la Délégation académique aux formations et à l’innovation de l’académie de Dijon, ce groupe a dressé un état des lieux très précis, a ébauché des pistes intéressantes, analysées et testées sur des échantillons d’élèves significatifs par le nombre et la représentativité. Privilégiant ainsi systématiquement l’observation (comme support de l’apport théorique) et l’analyse au « déclaratif », les auteurs donnent du poids à certaines idées reçues, mais en bouleversent aussi d’autres.

Les pistes dégagées (je laisse évidemment au lecteur le soin et le plaisir de les découvrir) sont autant d’idées qui arrivent au point nommé, au moment où il est demandé à la communauté éducative, pour la classe de sixième, de mieux accueillir l’élève et de mieux répondre aux grandes difficultés révélées lors de l’évaluation nationale. Les propositions contenues dans ce livre, alliant imagination et réalisme, pourront trouver des champs d’application immédiats.

L’étude historique effectuée (les auteurs remontent jusqu’à 1947 avec la commission Langevin-Wallon), les fiches techniques élaborées par des professionnels reconnus, font aussi de cet ouvrage un véritable outil de formation pour nos jeunes professeurs et pour d’autres, plus confirmés, qui envisagent d’embrasser la carrière de chef d’établissement. Ce n’est pas là le moindre des mérites du travail accompli.

Que tous les acteurs en soient chaleureusement remerciés.

Imprimer cette page

 

Réseau Canopé – Direction territoriale académies de Besançon et de Dijon - 3, avenue Alain Savary - CS 21390 - 21013 Dijon Cedex
Tél. : 03 80 73 85 00 - Fax : 03 80 73 85 18 - Courriel : crdp@ac-dijon.fr

©  Réseau Canopé | Réalisé sous SPIP
Mentions légales

Haut de page

Interface privée