Atelier Canopé de Privas Atelier Canopé de Valence Atelier Canopé d’Annecy Atelier Canopé de Grenoble Atelier Canopé de Chambéry
Accueil » Arts et culture » La culture partagée » Conférence Nicolas Bancel Grenoble, 19 mars 2013, CRDP (18h30-20h00).

Conférence Nicolas Bancel Grenoble, 19 mars 2013, CRDP (18h30-20h00).

Conférence Nicolas Bancel Grenoble, 19 mars 2013, CRDP (18h30-20h00).

Conférence Nicolas Bancel Grenoble, 19 mars 2013, CRDP (18h30-20h00).

Autour de la race. Emergence et usage social d’un concept, des Encyclopédistes aux spectacles ethniques (1780-1930)

Résumé d’origine.
A la fin du XVIIIe siècle, un ensemble de travaux scientifiques convergent pour faire émerger une nouvelle manière d’appréhender la diversité humaine, l’insérant dans les savoirs taxinomiques portant sur le vivant. De fait, les multiples déclinaisons de l’humain se trouvent progressivement détachées de leur origine divine et rendues à la Nature. Ceci implique de préciser, par l’observation des spécificités somatiques des groupes humains, la distribution de la diversité. Les races, comme objet scientifique, font leur apparition. Leur hiérarchisation poursuit ce processus, les déterminants permettant de les affecter sur une échelle étant de nature physiologiques. Dans cette dynamique, les représentations des races, objectivées par les corps, changent radicalement. Nous tenterons, dans la première partie de cette conférence, de comprendre comment l’idée moderne de race s’est immiscée dans le savoir scientifique pour en devenir l’un des axiomes les moins discuté.
Dans une seconde partie, nous nous proposons d’évoquer la diffusion de cette idée à un plus large public. Les dispositifs culturels qui ont opérationnalisés cette diffusion sont innombrables : journaux illustrés, livres de voyages, vulgarisation scientifique, cartes postales, etc. Nous prendrons pour point d’appui l’essor des spectacles ethniques (les zoos humains) durant la période courant du dernier tiers du XIXe siècle jusqu’au milieu des années 30. Ceux-ci constituent initialement une innovation croisant le zoo animalier, le spectacle des monstres et les avancées de l’anthropologie. Dans cette perspective, ils constituent un phénomène social important et progressivement mondialisé, mais aussi un analyseur des représentations du temps sur les populations « exotiques ».

flèche vers un titre titre documents joints

1 document(s)