Présentation

        Bien au-delà de sa fonction illustrative, la peinture construit un univers autonome, et les thèmes ou les motifs bibliques ou mythologiques sont, pour les artistes, des prétextes à exercer, mettre en forme leur art et construire un univers singulier. Se peindre en Méduse, pour Le Caravage, c’est aussi s’exercer à l’autoportrait et donner une allégorie de la peinture comme art de figer à jamais les formes. Quant à Gustave Moreau, il cherche dans la figure de la Chimère un motif privilégié de l’art symboliste. Figure de l’inspiration, la créature mythologique joue un rôle similaire dans son art à celui que joue le Sphinx.

Ce parcours évoque deux œuvres présentes dans Héros !, l’ouvrage coédité par le CRDP de l’académie de Paris et Palette : Tête de Méduse de Caravage (p. 28) et La Chimère de Gustave Moreau (p. 29), présentées au chapitre 2 du livre. Les professeurs s’appuieront également sur le dossier de synthèse qui ouvre le parcours : Une mise en perspective.