La naissance de la Vème République

 Les référendums de la Vème République
De Gaulle à Lille

INA
De Gaulle à Lille.avi (6,47 Mo)

La victoire du OUI

au référendum

du 28 septembre 1958

( Une de L'Union datée du 29 septembre
Archives départementales de la Marne )

  La constitution qui avait donné naissance à la IVème République n'avait été adoptée qu'à une courte majorité de 53 % des suffrages au référendum de 1946. En 1958, la nouvelle constitution reçoit une adhésion massive.
   Seuls le Parti communiste,  la minorité socialiste qui quitte la SFIO et   quelques personnalités de la gauche non communiste tels l'UDSR François Mitterrand ou le radical Pierre Mendès France ont appelé à voter NON.


La naissance de la Vème République dans Le Monde
 
La naissance de la Vème République
dans le journal Le Monde

Elections et modes de scrutin Elections et modes de scrutin

Les premières élections législatives
de la Vème République,  

en novembre 1958, au scrutin majoritaire uninominal à deux tours.

   Au premier tour, les partis qui avaient appelé à voter OUI au référendum constitutionnel obtiennent ensemble près de 80 % des suffrages. Les gaullistes, rassemblés dans l'Union pour la nouvelle République ( UNR ), réalisent une forte percée ;  la droite progresse ; la SFIO et le MRP qui se sont ralliés à la Cinquième République se maintiennent ; le parti radical et le PCF reculent sensiblement ; l'extrême-droite poujadiste est balayée.
  Au second tour, communistes et socialistes qui refusent de se désister mutuellement sont laminés, tandis que de bons désistements permettent à l'UNR et à la droite de dégager une confortable majorité renforcée par les députés d'Algérie.

 

La passation des pouvoirs,

le 8 janvier 1959

( Photothèque
de la Documentation Française )

Dans les salons de l'Élysée, en présence des présidents de l'Assemblée nationale et du Sénat, Jacques Chaban-Delmas et Gaston Monnerville, du secrétaire général du Parti Socialiste SFIO et ministre d'État, Guy Mollet, des corps constitués et des représentants du corps diplomatique, le dernier président de la IVème République s'efface devant le premier président de la Vème République.

 

fg.gif (1109 octets)

Sommaire

fd.gif (1105 octets)