République nouvelle, République de toujours


« Ainsi commence l’année 1958 »

  Au début de 1958, la IVème République reste confrontée à deux problèmes majeurs qu’elle ne parvient pas à surmonter et qui vont entraîner sa perte : l’instabilité gouvernementale et la rébellion algérienne.
  Ce dessin publié dans L’Humanité le 1er janvier, exprime l’espoir que l’année qui commence permettra
de mettre fin à ce conflit.

De la IVème à la Vème République

  Enlisée dans la guerre d’Algérie, la IVème République succombe à la crise du 13 mai 1958 qui crée les conditions du retour au pouvoir du général de Gaulle.

­ 13 mai 1958 ­ À Alger, une manifestation à la mémoire de trois prisonniers français exécutés par le Front de libération nationale ( FLN ) tourne à l’émeute. Un comité présidé par le général Massu, exige la formation d’un gouvernement de salut public. ­ 13 et 14 mai 1958 ­ À Paris, Pierre Pflimlin, partisan de réformes libérales en Algérie, est investi à la tête d’un gouvernement de centre-droit qui est dénoncé par les activistes algérois comme un « gouvernement d’abandon ».
­ 15 mai 1958 ­ À Alger, le général Salan, détenteur des pouvoirs civils et militaires, s’adresse à la foule place du Forum et achève son allocution en criant : « Vive de Gaulle ». À Paris, communiqué du général de Gaulle : « Je me tiens prêt à assumer les pouvoirs de la République ». - 24 mai 1958 - Opération Résurrection en Corse ; des parachutistes venus d’Alger prennent le contrôle de l’île qui passe à la dissidence. ­ 27 mai 1958 ­ Communiqué du général de Gaulle : « J’ai entamé le processus régulier nécessaire à l’établissement d’un gouvernement républicain ». - 28 mai 1958 ­ À Paris, démission du gouvernement Pflimlin et manifestation pour la défense de la République. - 29 mai 1958 ­ Message au Parlement du président de la République René Coty annonçant sa décision de faire appel « au plus illustre des Français ». De Gaulle reçu à l’Élysée. ­ 1er et 2 juin 1958 ­ De Gaulle est investi à la tête du dernier gouvernement de la Quatrième République et reçoit les pleins pouvoirs avec mission de préparer une nouvelle constitution. - 4 juin 1958  ­ Premier voyage du général de Gaulle en Algérie : « Je vous ai compris ». ­ 4 Septembre 1958 ­ De Gaulle présente solennellement le projet de Constitution, place de la République à Paris. - 28 Septembre 1958 ­ La nouvelle Constitution est adoptée par référendum ( près de 80 % de  OUI ). ­ 3 octobre 1958 ­
À Constantine, de Gaulle annonce un ambitieux programme de réformes en faveur des Musulmans d’Algérie. ­ 23 et 30 novembre 1958 ­ Premières élections législatives de la Cinquième République, au scrutin majoritaire à deux tours. ­ 21 décembre 1958 ­ Le général de Gaulle est élu président de la République.

 

Bilan de la IV° République

Bilan
de la IV° République


De Gaulle et la République

De Gaulle
et la République


Les présidents depuis 1947

L'évolution de la fonction présidentielle
en France
depuis 1947


René Coty
et Charles de Gaulle

( Service photographique de la présidence de la République )

Le 31 mai 1958, le dernier président
de la IVème République, René Coty, raccompagne sur les marches de l’Élysée, Charles de Gaulle qui est venu lui confirmer qu’il acceptait de former un gouvernement et qui sera bientôt le premier président de la Vème République.

        

fg.gif (1109 octets)

Sommaire

fd.gif (1105 octets)