musee de l'outil et de la pensee ouvriere de troyes
Sommaire des Bulletins

 

    MUSEE DE L'OUTIL ET DE LA PENSEE OUVRIERE DE TROYES

Conservateur :

M PASCAL

adresse :

7, rue de la Trinité
10 000 Troyes

site internet : : maison.de.l.outil.com

Contacts :
tél. : O3 25 73 28 26

e.mail : : maison.de.l.outil@wanadoo.fr

Ouverture au public :

du lundi au vendredi : de 9h à 13h et de 14h à 18h30
samedi, dimanche et jours fériés : de 10h à 13h et de 14h à 18h

Professeur animateur :

Jean Pierre BEAUCOUSIN


Accueil des classes :

le mercredi matin

Le bâtiment fut construit vers 1550, l’Hôtel de Mauroy fut, à l’origine, la propriété de riches marchands qui entreposèrent sel, vin et étoffes. Claude Berthier, à qui échut le bâtiment, en fit don à sa petite nièce, Louise de Pleurs, mariée à Jean de Mauroy, Seigneur de Colasverdey, écuyer, Contrôleur des tailles et aides du royaume, échevin de Troyes et commerçant prospère. A leur mort, et selon leurs dispositions testamentaires, leurs biens, meubles et immeubles, furent destinés à la création d’un collège pour jeunes orphelins. L’Hôpital de la Trinité devint alors, pour ces enfants abandonnés, un lieu d’hébergement, de formation (lecture, écriture, éducation religieuse) et de travail, ces derniers s’occupant à la filature du coton.

A partir de 1630, une ordonnance de Louis XIII ne permit plus aux maisons de charité de vivre de dons. Les administrateurs de l’hospice se trouvèrent alors dans l’obligation de recentrer l’activité de celui-ci, installant une manufacture de «bas de tricot», qui permit aux adolescents déshérités de suivre un apprentissage de bonnetiers. La Manufacture de la Trinité devint la plus importante de Troyes. La

révolution mit fin à cet essor, la raréfaction du coton privant la fondation de ces principales sources de revenus. L’hôpital ferma ses portes en 1792 et les ateliers trois ans plus tard.L’Hôtel de Mauroy deviendra par la suite : salle de bal, estaminet, atelier de draperie, puis caserne, avant d’abriter les bureaux d’un journal local. Il devint propriété de la ville de Troyes en 1966.

Cette construction de style Renaissance abrite aujourd’hui la Maison de l’Outil et de la Pensée Ouvrière. Et ce, depuis que la Ville de Troyes confia l’Hôtel de Mauroy aux Compagnons du Devoir en 1969. Restaurée et administrée par eux-mêmes, la Maison de l’Outil accueillit ses premiers visiteurs en 1974, après avoir été inaugurée le 15 juin par Robert Galley, Ministre de l’Equipement et Député Maire de Troyes.La Maison de l’Outil et de la Pensée Ouvrière est constituée notamment de :

- une collection d’outils,
- une bibliothèque,
- une salle de réunion,

une salle d’exposition rassemblant les Chefs d’oeuvre des Compagnons du Devoir

 

LA COLLECTION D’OUTILS ORIGINES ET VOCATION

La Maison de l’Outil et de la Pensée Ouvrière abrite une collection de près de 7.000 pièces uniques d’outils dits de «façonnage à main» amorcée par Paul Feller de 1958 à 1978, puis développée et gérée par les Compagnons du Devoir dès 1969.

Paul Feller souhaitait que les jeunes apprentis, de passage à la Maison de l’Outil, se retrouvent face à leur propre histoire, pour que s’éveille en eux le désir d’acquérir les connaissances culturelles inhérentes à la pratique de leur métier. Le musée est lui-même un outil pour les jeunes en apprentissage et les hommes de métiers confirmés. Cet «outil» doit leur donner les moyens de dépasser le cadre de leurs acquis, de se dépasser intellectuellement en s’enrichissant de l’histoire des hommes qui ont exercé leur métier par le passé. Et les outils exposés, dont la valeur réside essentiellement dans le fait qu’ils ont servi, sont les témoins de l’évolution des techniques, du geste, voire de l’homme de métier.

 

L’ACCUEIL DES VISITEURS

La Maison de l’Outil accueille chaque année plus de 24 000 visiteurs, français et étrangers.

Les visites peuvent être soit guidées (pour les groupes), soit individuelles : un catalogue contenant des légendes de la plupart des pièces présentées et référencées dans les vitrines (traduit en anglais et en allemand) est prêté au visiteur à son arrivée.La Maison de l’Outil reçoit un public très large, constitué aussi bien de classes scolaires, d’apprentis, d’étudiants, d’hommes de métier, de groupes associatifs, de Troyens, de touristes, de nostalgiques...

rabot.jpg (9778 octets)
un rabot

LA MAISON DE L’OUTIL ET DE LA PENSEE OUVRIERE EN CHIFFRES

- Plus de 24 000 visiteurs par an
- Près de 7 000 outils exposés
- Près de 15 000 outils en stock
- 1 800 m2 environ d’exposition
- 43 vitrines
- 500 heures de préparation environ pour une vitrine
- 25 000 volumes à la bibliothèque

 

© Bulletin de Liaison des Professeurs d'Histoire-Géographie de l'Académie de Reims. N°20, 2000.

Sommaire des Bulletins