LA RENAISSANCE D'UNE ACADÉMIE DE REIMS AU XXe SIÈCLE

Après 1945, l'hypertrophie de l'académie de Paris revient comme un leitmotiv. Regroupant neuf départements (le Cher, l'Eure-et-Loir, le Loir-et-Cher, le Loiret, la Marne, l'Oise, la Seine, la Seine-et-Marne, la Seine-et-Oise), elle concentre, sur une superficie de 52 000 km2 rassemblant plus de 10 millions d'habitants, 1,5 million de scolaires dont un peu moins de 70 000 étudiants. Par là, elle écrase de son poids les quinze autres académies. D'autres motifs à la réforme viennent s'ajouter, comme la croissance des effectifs scolaires, liée au " baby boom ", et le début de la démocratisation de l'enseignement secondaire dans le contexte des " Trente Glorieuses ".

Sur le plan administratif, les nouvelles circonscriptions d'action régionale font apparaître comme caducs et inadaptés les ressorts universitaires, définis à l'origine à partir des cours d'appel. Enfin, la politique d'aménagement du territoire, dans le cadre du IVe plan, pousse à redéfinir les circonscriptions académiques.

Le démembrement de l'académie de Paris se fait progressivement : en 1961, Reims, Orléans et Nantes sont annoncées comme académies de plein exercice, portant ainsi à dix-neuf les académies métropolitaines. Mais la fixation des nouvelles limites donne lieu à des compétitions acharnées, d'autant que d'autres villes aspirent, elles aussi, à devenir siège d'une académie. Ainsi le découpage initial de 1961 attribue-t-il à Reims, en plus de la Marne, des Ardennes, de la Haute-Marne et de l'Aube, le département de l'Aisne (comme en 1848), avant qu'en 1964 ce dernier ne soit rattaché à l'académie d'Amiens tout juste créée.

 

Les nouvelles académies
Le Figaro, 6 septembre 1961

 

Les attentes des Rémois, L'Union, 16 octobre 1961
AD Marne, 1323 W 80

 


Decret de création de l'académie de Reims, 12 décembre 1961
Archives du rectorat de Reims

 

Accueil du premier recteur de l'académie, Yves Séguillon
L'Union, 30 janvier 1962
AD Marne, r 810

 

page précédente
page suivante

© SCÉRÉN-CRDP de Champagne-Ardenne, 2008