XX- ROLE MILITAIRE : ORGANISER LA DEFENSE

 

     Le recrutement militaire (la conscription créée sous le Directoire en 1798) fut même avec la mission financière de collecte des impositions l'attribution prioritaire des préfets à l'origine de l'institution.

En temps de guerre

     En temps de guerre, du préfet dépendent l'ensemble des opérations permettant le bon fonctionnement des armées : direction des opérations de levée des conscrits, poursuites contre les réfractaires, autorisations de remplacement, logement des troupes, réquisitions de denrées et de matériel.

 

Cliquez ici pour lire le document

Arrêté de levée des conscrits des ans IX et X, 20 septembre 1802
AD Marne Aff. ArI 134

 

Ajournement d'un conscrit, 10 janvier 1810
AD Marne J 5597

 

Remplacement d'un conscrit, 8 octobre 1806
AD Marne 3 Z 109

 

En période de paix

      C'est à lui encore qu'il appartient de diriger les opérations de désignation des conscrits par le tirage au sort puis par la tenue des conseils de révision qu'il préside de 1905 jusqu'à leur suppression en 1970.

 

Convocation individuelle au conseil de révision, 1931
AD Marne 3 Z 541

 

     Lui incombent également l'établissement de la liste des personnels indispensables à l'économie nationale à ne pas appeler sous les drapeaux en cas de mobilisation générale et toutes les mesures concernant la défense passive.

 

Mobilisation des civils, futurs "affectés spéciaux", 6 mars 1912
AD Marne 3 Z 110 bis

 

     Enfin le préfet, pour permettre à l'outil militaire de bien fonctionner, doit également prévenir et désamorcer tous les obstacles à sa mise en oeuvre, en surveillant et poursuivant toute propagande antimilitariste. Mais il n'a pas de compétences militaires stricto sensu ; celles-ci relèvent des autorités militaires, même s'il peut réquisitionner l'armée en cas de troubles ou incidents civils graves.

 

© CRDP de Champagne-Ardenne, 2001