Archimède

Il en est d'Archimède comme de nombreux personnages de ce temps : sa vie est mal connue. Les informations, que nous possédons, proviennent principalement de Plutarque1 (46/49 - 125) , moraliste et chroniqueur grec, très postérieur au physicien.

Archimède serait né vers 287 av. J.-C. à Syracuse. Il était alors, selon ses propres dires, le fils de l'astronome Phidias. Il aurait séjourné à Alexandrie, y rencontrant Eratosthène, avant de regagner Syracuse où il entra au service du tyran Hiéron II, puis de son fils Gélon.

Seule la date de sa mort en 212 av. J.-C. est avérée. Archimède aurait été tué par un soldat de l'armée du général romain Marcellus au cours de la prise de Syracuse après un siège de deux ans.

Ces événements s'inscrivent dans le cadre de la Seconde Guerre Punique au cours de laquelle les habitants de Syracuse s'étaient alliés aux Carthaginois, après avoir été les alliés de Rome pendant près d'un demi-siècle.

L'oeuvre en mathématique

L'oeuvre en physique

La plus grande partie est perdue. Cependant deux éléments subsistent :

Retour au sommaire


Notes

  1. Plutarque
    Les vies de hommes illustres.
    Trad. par Dominique Ricard (1798-1803).
    Rééd. - Paris : A. Blanchard, 1960. - T. 5, p. 401.
     
  2. Pour arriver à un système de numération satisfaisant, il faudra attendre l'utilisation par les mathématiciens arabes (al-Kwarizuri) du système décimal (comprenant le zéro), inventé par les Indiens.
     
  3. Le principe est facile à expliquer (cf. le four solaire d'Odeillo). La discussion porte sur la possibilité technique de réaliser un miroir assez grand pour aboutir à ce résultat.
    Voir : Thuillier, Pierre. - Une énigme : Archimède et les miroirs ardents. - La Recherche, mai 1979, n° 100, p. 444-453.).
    L'objet lui-même était effectivement connu. Euclide le mentionne dans "Optique et catoptrique".
     
  4. Le levier est un objet technique utilisé sous de multiples formes depuis la plus lointaine Préhistoire.
    Voir : Leroi-Gourhan, André. - L'Homme et la Matière. - Paris : Albin Michel, 1992. - (Science d'aujourd'hui, poche ; 1). 
    Pour comprendre les leviers :http://www.walter-fendt.de/ph14f/lever_f.htm

Pour en savoir plus