bandeau supérieurbandeau supérieurbandeau supérieurbandeau supérieurbandeau supérieurbandeau supérieurbandeau supérieurbandeau supérieurbandeau supérieur

- La littérature ancienne -

Au XIIème siècle apparaissent dans un espace hors du « royaume de France» et du «français» des oeuvres littéraires dont voici deux exemples:

- La Chanson d'Aiquin, chanson de geste anonyme qui raconte la conquête légendaire de la Bretagne par Charlemagne.

A saint Michel ala fere oreison.
moult riche et grande y fist oblacion :
ung marc d'argent ofrit et un mangon.
lors se devalle aval dans le sablon,
A cheval monte et se prant a l'arson.
ly ost s'arote et sans nulle tanczon,
Sonnent lours cors de couepvre et de leton;
Des cors qui sonnent moult est grand le treson.
Langue actuelle
 
 
devaler olva (descendre)

s'aroter (se mettre en route)
lours (leurs)
terson (éclat)

- Le Livre des Manières d'Etienne de Fougères, chapelain du roi d'Angleterre Henri II Plantagenêt et évêque de Rennes. Ces cinq strophes du «Livre des Manières» présentent des traits caractéristiques du gallo actuel.

 
Cil qui le mont deit justisier
ne deit mie tant boscheier :
ses sers i deit bien enveier
et il pent dou pople aveier.

A chascun deit rendre reisson
et dreit tenir sanz acheison,
et deit estre en tote seison
apelables a sa messon.

Vers rei ne deit rien avengier
losengëor ne mençongier,
qui prodome seit blastengier
quant il se veult de lui vengier...

Salemont dit que chose est veine
a governer trop grant demaine.
Qui plus enn a, plus en a peine,
plus en travaille la semaine.

ça et la veit, sovent se torne,
ne repose ne se sejorne.
Chasteaus abat, chasteaus aorne;
sovent haitié, plus sovent morne.
Langue actuelle
il deit (il doit)

enveier (envoyer)
dou,du (du)


dreit (droit)  achéson (dégoût)



rei,roué (roi) avanjer (avancer en besogne)
losengëor (louangeur),
finale des noms d'agent en -our. Même racine que los (réputation,louange)
mensonjier (menteur)


enn a (en)


i vait (il va)

chatiaos (chateaux)
haité (heureux)