PRÉSENTATION
-
-
-
-
 
REPÈRES
-
-

-
-
-
-
 
EN PRATIQUE
-
-
-
-
-
 
ÉCHANGES
Echanger
Autres dossiers
 
 
 
 
 
REPÈRES - Les grands événements
De la communication à l'écrit
Du télégraphe à la télécopie
Du téléphone de Bell à l'électronique
La communication par airs et par mers
Le Répondeur / Enregistreur
La téléphonie en France
 
 
Naissance des Postes et Télégraphes
 

La France semble peu pressée d'assurer le développement du téléphone et on se demande

Qui doit prendre en charge l'exploitation des réseaux téléphoniques ?

 
Dates
INNOVATIONS
En 1877

L'administration des Télégraphes a déjà bien du mal à faire face aux nombreux problèmes que suscite son rattachement à celle des Postes, en effet :

  • Les grandes villes sont reliées par le télégraphe, mais il reste à établir les communications entre les bourgs et les villages…
  • Les installations téléphoniques nécessaires aux particuliers servent avant tout pour des communications locales.
  • Les postes et Télégraphes considèrent que ce n'est pas à eux de créer des réseaux de communications téléphoniques urbains et locaux.

En 1879

L'administration des Postes et Télégraphes décide que l'exploitation des réseaux téléphoniques appartiendra aux compagnies privées qui le demandent.

Le 3 avril 1880

Deux sociétés (Hebrard et Foucher de Careil) fusionnent pour former la Compagnie des Téléphones à laquelle vient ensuite se rattacher la Banque Franco-Egyptienne.

La société qui en résulte change alors de nom, pour devenir :
la Société Générale des Téléphones.

A la même époque, les compagnies de chemins de fer du Nord réalisent les premières transmissions à grande distance entre Paris - Amiens et Saint Quentin (environ 250 km)

Au 1er mai 1880

Le nombre d'abonnés en France est tout à fait modeste (environ 300)

Début 1881
Paris compte 7 bureaux centraux et 300 lignes
Fin 1881

L'exposition de l'Electricité va être l'occasion pour la Société Générale des Téléphones de présenter le Théâtrophone :

C'est à dire de réaliser des auditions du Théâtre français et de l'Opéra en utilisant le réseau téléphonique qui aboutit au Palais de l'Industrie.

Conséquence de cette démonstration :

Fin 1882

Augmentation considérable des demandes d'abonnement. Ce qui permet de proposer de nouveaux services comme, l'installation de mini-réseaux intérieurs pour les sociétés.

En 1883
Le téléphone remplace le télégraphe sur les lignes de chemin de fer.
La montée en puissance de la Société Générale fait réagir l'Administration des Postes et Télégraphes, qui décide à partir du 1er avril 1883 d'effectuer à titre expérimental, des liaisons entre abonnés, établissements municipaux et d'installer des cabines publiques.
De 1884 à 1885
Les installations des cabines téléphoniques se poursuivent dans les bureaux de postes et bureaux de la société Générale des Téléphones, aussi bien à Paris qu'en province… C'est aussi à partir de ce moment que les abonnés peuvent envoyer directement leurs dépêches télégraphiques par le réseau téléphonique.
Jusqu'en 1888
L'Administration des Postes et Télégraphes poursuit sa politique d'investissement dans les réseaux téléphoniques destinés aux administrations.
En 1887

La gestion du téléphone devient publique

Un accord passé entre l'Etat et la Société Générale des Téléphones stipule que cette dernière recevrait la gestion de tous les réseaux téléphoniques et ce, pour une durée de 30 ans.

Scandale ! Pourquoi une société privée aurait-elle le quasi-monopole des réseaux téléphoniques installés avec les deniers publics ?

En 1889

L'Assemblée Nationale décide de rendre publique, la gestion du téléphone et l'Administration des Postes et Télégraphes prend possession du matériel et des locaux de chaque central téléphonique de la Société Générale des Téléphones.

L'usage du téléphone devient alors monopole d'Etat et service public.

En 1923
Le ministère des Postes et Télégraphes gagne son 2ème "T" pour créer le ministère des Postes et Télégraphes et Téléphones (PTT)

 

La téléphonie et l'entre-deux guerres :
 

Le plan de 1923 prévoyait sur 10 ans des travaux qui consistaient à :

  • Uniformiser les postes téléphoniques fournis aux usagers,
  • Construire des lignes munies d'amplificateurs,
  • Développer les réseaux interurbains,
  • Automatiser complètement les connexions.

Mais, en fait la modernisation s'avère difficile en raison de la restriction des budgets alloués.
Pour faire face à des difficultés économiques, après 1926 les gouvernements de Poincarré à Tardieu décident de réduire les budgets de la fonction publique notamment celui des PTT.

Ce qui entraîne une diminution de postes budgétaires et en particulier le recrutement de personnels diplômés qui préfèrent aller vers le secteur privé.

Le réseau téléphonique se trouve dans un état qualifié à l'époque déplorable par rapport aux autres pays.

 

Dans les années de 1928 à 1936, suite aux trop nombreux réseaux implantés dans les centres ruraux, c'est le système du semi-automatique, qui va être utilisé, (cf. les demoiselles du téléphone).

 

L'évolution grâce à la 2ème guerre mondiale !
 

C'est en 1941 que se terminera la période préjudiciable au développement des services téléphoniques car :

  • D'une part, le maréchal Pétain a décidé un ensemble de des réformes administratives, sur une durée de 3ans.
  • C'est aussi cette même année que les ingénieurs et techniciens des Télécommunications seront formés à l'Ecole supérieure des Télécommunications.
  • L'occupation du territoire par les Allemands coupe les Français des chercheurs britanniques et américains, d'où une mobilisation plus importante afin de développer les techniques propres à satisfaire les besoins nationaux.
  • D'autre part, en temps de guerre les échanges d'informations deviennent pour les armées, indispensables.

Les efforts en matière de recherche, pour la confidentialité et les essais d'interception de communication envoyés par l'occupant ont eu des retombées bénéfiques.

  • Le radar mis au point par les Anglais en 1940 pour surveiller l'espace aérien a ouvert la voie aux liaisons téléphoniques à longue distance et forte densité.
  • Les recherches relatives aux câbles coaxiaux ouvrent la voie de la télévision par câble, première transmission entre New York et Washington en 1946.
  • En 1946, à St Louis premier service commercial de radiotéléphones, mis au point grâce à la recherche militaire... qui sera aussi à l'origine d'une autre révolution "Internet".
 
© CNDP - thèm@doc - Goût de fil - 2001
Auteur : Suzanne Thomas - Edition : François Haubertin - Mise en ligne : Serge Tinebra