bandeau supérieur Accueil dossiers thématiques

La statue équestre de Louis XIV

Retour

Textes proposés par Audrey, Camille et Maïl.

Une statue qui se fait attendre.

Une statue qui se fait attendre

Le Parlement de Bretagne prend le 13 novembre 1713 la décision de faire construire à ses frais et d'ériger à Rennes, capitale de la province, une statue en l'honneur de Louis XIV appelé aussi Louis Le Grand ou le Roi Soleil.
Louis XIV est encore vivant lorsque cette décision est prise.Il mourra en 1715. Mais cette statue ne sera installée et inaugurée ... qu'en 1726.
Entre temps, il y aura eu le grand incendie de 1720
Construite dans Paris, elle restera sur les quais de la ville de Nantes de 1724 à 1726. Rennes ne pouvait l'accueillir dans de bonnes conditions à cause du chantier de reconstruction de la ville et du coût des travaux que devait payer en partie les Rennais

Gabriel le second architecte, décide d'agrandir la place du Parlement afin d'en faire une place royale où trônera la statue. «Il enlève l'escalier à double volée et la balustrade qui rejoignait les 2 pavillons d'angle » afin que les parlementaires bretons ne soient pas plus hauts que la statue du roi et puissent s'incliner devant celle-ci
En 1792, lors de la Révolution, la statue sera enlevée et détruite.

Pourquoi cette statue ?

Pourquoi cette statue ? pdf

Pourquoi les États de Bretagne décident-ils d'ériger une statue de Louis XIV à Rennes alors que ce roi avait sévèrement puni la ville et ses habitants lors de la révolte du Papier Timbré, en 1675 ?
Est-ce pour remercier le roi d'avoir ordonné le retour du Parlement de Bretagne à Rennes en 1690 ?
Est-ce par calcul, voire par hypocrisie ?
Est-ce par esprit de loyauté (1) et de dévotion (2) ?
Les réponses à ces questions restent à trouver...
(1) loyauté : fidélité, franchise, honnêteté.
(2) Dévotion : dévouement par grand attachement à quelqu'un.

Les matériaux utilisés

Les matériaux utilisés

Cette statue a été construite à partir de marbre et de bronze.
126 pièces de bronze ont servi à faire les crampons, la bride, le mors, l'épée, la chaîne, la croupe, la figure du roi et le cheval.
Les bas-reliefs sont en bronze.
Les inscriptions sont taillées dans des tables de marbre noir.

L'enlèvement de la statue

La statue équestre de Louis XIV fut enlevée de la place du Parlement en 1793 suite à la loi votée par l'assemblée législative (12 août 1792) dont voici un extrait :
«Les principes sacrés de la liberté et de l'égalité ne permettent point de laisser plus longtemps sous les yeux du peuple français les monuments élevés à l'orgueil, au préjugé et à la tyrannie ; le bronze de ces monuments, converti en canons, servira utilement à la détresse de la patrie ».
L'arbre de la liberté avait été ensuite planté exactement à l'emplacement de la statue.
Celle-ci fut effectivement fondue et transformée en canons.
Violaine Le Nénaon, Archives municipales de Rennes.

 
bas de page