Vous êtes ici : Accueil > Tous les numéros > Numéro 11 - Mars 2012 > Boîte à OuTices : Cartes mentales > Réaliser une carte mentale avec FreeMind
N°11 - Mars 2012

Actualites

Du mercredi 20 au vendredi 22 novembre 2013

Educatec-Educatice : salon professionnel de l'éducation

Mercredi 11 et jeudi 12 décembre 2013

Les boussoles du numérique

Recherche

Recherchez sur le site

Newsletter

S'inscrire à la lettre d'information L'École numérique

La librairie en ligne de l'éducation
Agence nationale des usages TICE

Réaliser une carte mentale avec FreeMind

FreeMind est un logiciel gratuit qui permet de présenter des cartes mentales sous la forme d’arborescences déroulantes. L’intérêt de ce logiciel est de permettre la création, en toute simplicité, d’une arborescence évolutive et l’adjonction de documents (textes ou photos).

Informations et installation

FreeMind est un programme libre (licence GPL) développé par Joerg Mueller et de nombreux autres contributeurs. Initialement créé pour faciliter la représentation de cartes mentales sur ordinateur, aujourd’hui, il permet également de représenter les différents niveaux d’organisation d’une structure, d’une entreprise.

1. Pour télécharger FreeMind : freemind.sourceforge.net/wiki/index.php/Main_Page. Cliquer dans la page « download » (image 1) et dans le tableau, cliquer sur le programme correspondant au système d’exploitation (OS : Windows, Linux…). Choisir la version « all-inclusive » (image 2).

2. Pour installer FreeMind, double-cliquer sur le programme téléchargé et choisir les options qui permettent à l’installation de se dérouler normalement.

3. Pour lancer FreeMind, double-cliquer sur l’icône en forme de papillon.

Construire sa propre carte mentale

Utilisation du logiciel

1. Lancer FreeMind en double cliquant sur l’icône (papillon).

2. Cliquer sur le texte « Nouvelle carte mentale » et remplacer par le texte de son choix (image 3).

3. Cliquer ensuite hors du cadre ; la première étiquette est ainsi créée.

4. Sélectionner la première étiquette ainsi créée et à l’aide du clic droit de la souris, insérer d’autres étiquettes en lien avec la première. Choisir dans le menu contextuel : « Nouveau nœud comme fils de la sélection ».

5. Un nouveau cadre apparaît. Taper le texte correspondant à ce que l’on souhaite indiquer (image 4).

6. Chaque étiquette est déplaçable dès qu’une ellipse s’affiche au passage de la souris.

Enregistrer la carte construite

Pour enregistrer la carte, aller dans le menu « Fichier », puis « Sauver sous… » et choisir un nom pour la carte et l’emplacement.

Fonctions et informations supplémentaires

Affichage de la carte mentale

La carte ne se positionne pas automatiquement au centre de la page, ce qui parfois est gênant. Cependant, il est possible d’afficher la totalité de la carte mentale (menu « Affichage », puis « Faire tenir dans la page »), mais, dans ce cas, elle est réduite et la police des caractères est diminuée proportionnellement (image 5).

Personnalisation de l’aspect de la carte mentale

Sous FreeMind, de nombreuses possibilités de personnalisation (intégrant la couleur, les nœuds clignotants, l’entourage de type nuage…) sont offertes ; parfois un peu gadgets, elles plaisent aux élèves (image 6).

Insertion de liens

En cliquant simplement avec le bouton droit sur le cadre choisi, on peut insérer un lien vers une image ou un texte (il faut choisir l’un ou l’autre, car un seul lien est possible). Il peut s’agir d’une simple image, d’un document texte, diaporama, d’un son, d’un film ou un lien internet :

1. Choisir « Insérer », puis « insérer un lien (sélection de fichier) ».

2. Le menu contextuel demande alors de parcourir les dossiers et d’indiquer le fichier à relier (choisir en bas de la fenêtre « Tous les fichiers » et pas seulement les fichiers .mm)

3. Pour afficher le fichier pointé, il faut cliquer sur la petite flèche rouge qui est apparue dans le cadre (image 7).

Autres options intéressantes

FreeMind offre la possibilité de mettre des images à la place du texte : clic droit, « Insérer », « Insérer une image (sélection de fichier ou lien) ».

On peut aussi insérer des notes pour chaque étiquette : au préalable, il faut afficher la barre de notes, puis écrire quelque chose dans ce mini-éditeur de texte. Un petit calepin apparaît alors dans l’étiquette et la note s’affiche quand on le survole (image 8).

Des icônes peuvent également être insérées dans les étiquettes, qui seront utiles pour l’auto-évaluation par les élèves.

FreeMind propose enfin d’exporter la carte mentale sous de très nombreux formats : html, xhtml, Java, texte Open-documents, etc.

Quelques pistes d’utilisation

La construction d’une carte mentale par les élèves s’avère particulièrement intéressante lorsqu’il s’agit d’organiser des idées et de planifier un travail au cours de séances durant lesquelles ils doivent travailler en autonomie et fournir une restitution de l’avancement de leur projet.

Par exemple, en 1re, la carte mentale est tout indiquée pour permettre un suivi et aider à l’organisation d’un TPE.

On peut aussi utiliser ce travail dans le cadre de l’aide personnalisée pour aider l’élève à repérer ses points forts et ses points faibles, et à planifier les différentes remédiations.

De la même manière, chaque enseignant peut utiliser FreeMind pour préparer un cours, organiser ses idées ou ses activités. Il peut également faire appel à FreeMind devant sa classe, au vidéoprojecteur, pour avancer et progresser dans le déroulement de sa séance.

 

Franck Buron-Mousseau

Enseignant au lycée Chevrollier, Angers (49)

Pour en savoir plus

• freemind.sourceforge.net/wiki/index.php/Main_Page

• www.pedagogie.ac-nantes.fr/92744364/0/fiche___ressourcepedagogique/&RH=1160729835875