Vous êtes ici : Accueil > Tous les numéros > Numéro 4 - Mai 2010 > Focus : Les ENT > Expérimenter l’ENT : le témoignage d’un professeur de philosophie
N°4 - Mai 2010

Actualites

Du mercredi 20 au vendredi 22 novembre 2013

Educatec-Educatice : salon professionnel de l'éducation

Mercredi 11 et jeudi 12 décembre 2013

Les boussoles du numérique

Recherche

Recherchez sur le site

Newsletter

S'inscrire à la lettre d'information L'École numérique

La librairie en ligne de l'éducation
Agence nationale des usages TICE

Expérimenter l’ENT : le témoignage d’un professeur de philosophie

Le témoignage d’un professeur de philosophie Jean-Baptiste FORTIN,  enseignant en philosophie, lycée Martin-Luther King (77).

Enseignant en philosophie depuis 12 ans au lycée Martin-Luther King en Seine-et-Marne, Jean-Baptiste Fortin utilise les TICE depuis plusieurs années dans sa pratique pédagogique, à l’instar de plusieurs de ses collègues. Il témoigne de son expérience de l’arrivée d’un ENT dans son établissement.

À l’aide de différents outils glanés ici et là, nous mettions depuis un certain temps des cours et corrigés de devoirs en ligne, nous animions avec les élèves des forums de discussion sur les questions du programme et nous leur proposions des ressources supplémentaires ou encore, nous tenions à jour un agenda que nos élèves pouvaient consulter.

En 2007, le lycée était donc un bon candidat pour tester l’espace numérique de travail ELIOT dans le cadre d’une expérimentation initiée par la région Île-de-France. Le recours à un ENT devait permettre de fédérer les initiatives individuelles, en proposant aux utilisateurs une plateforme de travail unique.

L’expérimentation d’ELIOT

Force est de constater que, moins performant et plus complexe que les outils dont nous étions familiers, ELIOT a eu du mal à s’implanter. Nous avons remarqué que le déploiement d’un ENT dans un établissement exige une implication forte de l’équipe de direction et la mobilisation de ressources humaines importantes pour la maintenance, la formation des usagers, le suivi du projet, etc. Autant d’éléments qu’il a été difficile de mobiliser au sein de l’établissement. Pour ces raisons, des enseignants convaincus de l’intérêt d’un ENT ont éprouvé des difficultés à utiliser complètement ELIOT et sont revenus, pour certains, vers des outils personnels et disparates.

Il faut souligner que l’expérimentation d’ELIOT, qui en était encore à une version de développement largement perfectible, a permis de formuler un certain nombre d’observations à partir desquelles les axes forts d’évolution du produit ont été déterminés. En outre, cette expérimentation a permis de réfléchir à l’élaboration d’une stratégie de déploiement que nous appliquons actuellement.

Un ENT de nouvelle génération

Malgré les difficultés rencontrées dans l’expérimentation d’ELIOT, l’équipe pédagogique du lycée fonde de grands espoirs sur sa descendance, l’ENT LILIE, qui offre de sensibles améliorations et devrait couvrir les besoins de la plupart des utilisateurs. En outre, lors de l’installation de LILIE, l’établissement bénéficiera cette fois d’un véritable accompagnement. Le rectorat aidera par exemple les personnels de direction à piloter ce projet dans leur établissement. Il participera également à la formation des utilisateurs par l’intermédiaire d’une équipe d’enseignants relais formée à partir de l’expérience dégagée sur l’expérimentation d’ELIOT et sur le déploiement du cartable en ligne.

Pour ces raisons, le lycée attend avec impatience la mise à disposition de LILIE en mai 2010, car chacun ne peut qu’être séduit par la possibilité de partager facilement des ressources en ligne, de s’informer et de communiquer à partir d’une plateforme commune à tous.