Vous êtes ici : Accueil > Tous les numéros > Numéro 8 - Juin 2011 > Sommaire > Éditorial
N°8 - Juin 2011

Actualites

Du mercredi 20 au vendredi 22 novembre 2013

Educatec-Educatice : salon professionnel de l'éducation

Mercredi 11 et jeudi 12 décembre 2013

Les boussoles du numérique

Recherche

Recherchez sur le site

Newsletter

S'inscrire à la lettre d'information L'École numérique

La librairie en ligne de l'éducation
Agence nationale des usages TICE

Éditorial

La folie Facebook

Facebook, nouveau Janus des temps modernes ?

Côté pile, le « printemps arabe » de la liberté – dont on espère qu’il ne dérivera pas vers des lendemains qui déchanteraient – et ses héros complaisamment présentés par nos télévisions, nouveaux chevaliers des aubes de la démocratie et grands mobilisateurs de foules à coups d’appels à manifester sur les réseaux sociaux. De ce côté donc, un Facebook facteur de révolutions, vecteur de liberté et porteur d’espérance.
Côté face, les atteintes à la vie privée ici ou là, les problèmes avec des employeurs parfois, les risques de détournement d’identité chez les utilisateurs mal informés. De ce côté-là, un Facebook à risques, instrument d’exposition parfois mal maîtrisé et porteur de dangers potentiels.

Il serait trop long d’énumérer ici les risques réels ou supposés que peut faire peser l’utilisation non raisonnée et non raisonnable des réseaux sociaux, notamment en raison de l’exposition voulue ou inconsciente de données privées dans une société numérique où tombent les uns après les autres les tabous de la pudeur et où s’effrite dans l’esprit des plus jeunes la cloison entre vie privée et vie publique.

Si, à coup sûr, il est nécessaire d’éduquer à Facebook – comme, par exemple, on éduque à la sécurité routière –, ne serait-ce qu’en raison de l’usage intensif qu’en font nos élèves, faut-il pour autant s’en emparer pour des usages pédagogiques, comme le prônent certains, au risque de faire tomber la séparation de plus en plus revendiquée par eux entre temps scolaire et temps extrascolaire ? Le dossier de ce numéro tente de répondre à cette importante question tout en procurant, notamment par le biais de notre site compagnon, de nombreuses ressources destinées à permettre aux enseignants de mieux comprendre et d’utiliser – s’il leur en vient le désir – les réseaux sociaux.

Méditons tout de même pour finir la dernière scène du film The Social Network consacré à la carrière fulgurante du « plus jeune milliardaire de tous les temps ». Prostré sur son écran d’ordinateur, le créateur de Facebook attend désespérément que la femme de ses rêves lui envoie le signal qu’il espère. Mais ce signal ne viendra pas. Richissime mais solitaire, tout à la fois célébré et abandonné, le héros se retrouve finalement seul au monde.

N’est-ce pas aussi ce qui guette nos jeunes accros à Facebook ? Avoir des centaines de faux amis, et n’en avoir aucun de véritable ?

Michel Chaumet
Rédacteur en chef de l'École numérique


« Retour au sommaire