Vous êtes ici : Accueil > Toutes les actualités > Entrer dans la lecture
N°16 - Juin 2013

Actualites

Du mercredi 20 au vendredi 22 novembre 2013

Educatec-Educatice : salon professionnel de l'éducation

Mercredi 11 et jeudi 12 décembre 2013

Les boussoles du numérique

Recherche

Recherchez sur le site

Newsletter

S'inscrire à la lettre d'information L'École numérique

La librairie en ligne de l'éducation
Agence nationale des usages TICE

Entrer dans la lecture

type : RUBRIQUE 1 - Classes numériques, N°16 - Article

date :

lieu :

plus d'infos :

Entrer dans la lecture : quand le français est langue seconde a été conçu pour une utilisation en autonomie par des élèves allophones. Interactivité, diversité des médias, personnalisation des parcours ; ses qualités sont multiples. Présentation par son concepteur et restitution de l’expérimentation dont il a fait l’objet.

Présentation de la ressource

Entrer dans la lecture : quand le français est langue seconde a été élaboré par un groupe de huit enseignants exerçant en UPE2A premier et second degrés dans l’académie de Lille, en collaboration avec le CRDP de l’académie.

L’idée de cet ambitieux projet est née d’un constat unanime : l’absence d’outils adaptés à l’enseignement de la langue écrite aux élèves allophones nouvellement arrivés en France (EANA), pour lesquels l’apprentissage de la lecture-écriture, qui doit se construire simultanément à celui de la langue orale, représente un véritable enjeu d’inclusion scolaire et sociale.

Cet outil d’apprentissage de la lecture s’appuie sur les premiers acquis à l’oral des élèves allophones, dans un contexte où le français est la langue de scolarisation. Les activités s’articulent autour de phrases et de textes conçus à partir d’un corpus lexical spécifique à la langue de l’école (FLSCO) et du quotidien (FLS), constitué des mots les plus fréquents que l’élève rencontre dès son arrivée en France.

L’objectif visé pour la compétence « Lire » est le palier 1 du Socle commun de connaissances et de compétences et le niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL).

Le matériel est conçu pour une utilisation individualisée par des élèves allophones de 8 à 18 ans scolarisés en primaire (cycle 3), collège ou lycée, en classe ordinaire ou en UPE2A (CRI, CLIN, CLA, CLIN-NSA, CLA-NSA, EV, CIPPA-FLE ), en autonomie pour les élèves lecteurs en langue d’origine, en semi-autonomie avec un étayage (enseignant, pair, assistant) pour les élèves non lecteurs en langue d’origine.

En plus d’une utilisation interactive multimédia, le cédérom a la particularité de proposer une version téléchargeable et imprimable qui permet de travailler sans ordinateur. Les plages audio sont téléchargeables au format MP3 et peuvent être écoutées avec un baladeur ou téléphone portable.

L’ensemble est constitué d’un module-consignes initial pour l’apprentissage des consignes et pictogrammes associés, de 15 modules-son permettant de couvrir l’ensemble du système graphophonologique de base du français à partir de l’étude du lexique et de la syntaxe en contexte phrastique ou textuel, et d’un module-phonétique destiné à travailler spécifiquement les difficultés phonétiques propres à différentes familles de langues d’origine.

À chaque étape, les élèves ont la possibilité d’écouter le texte, les mots, les phrases, les dialogues et les extraits littéraires (poésie, théâtre, roman, fable-conte-mythologie). Ils acquièrent ainsi le vocabulaire et les structures syntaxiques de base du contexte quotidien et scolaire (FLS/FLSCO) et s’initient à la culture littéraire française.

Afin de s’adapter aux spécificités de chacun, l’outil est conçu de manière à pouvoir personnaliser les parcours selon les différents profils (lecteur ou non en langue d’origine, d’alphabet latin ou non), mais aussi en fonction des difficultés propres aux diverses langues d’origine pour l’apprentissage du français.

Entrer dans la lecture peut également être utilisé par tout élève francophone de 8 à 18 ans en difficulté d’apprentissage de la lecture dans le cadre de l’aide personnalisée ou de l’enseignement spécialisé. Le choix du français de la communication quotidienne et scolaire comme support à l’entrée dans l’écrit, avec l’aide du complément audio, permet à ces élèves de s’appuyer sur un lexique et des structures adaptés à leur degré de maîtrise de la langue orale, et les aide à surmonter les différents obstacles pouvant freiner cet apprentissage.

Bertrand LECOCQ
coordinateur du projet, conseiller académique au Casnav de Lille

Expérimentation de la ressource

C’est dans le cadre d’un mémoire professionnel en master FLE/FLS réalisé par Héloïse Munoz, enseignante du premier degré, que l’expérimentation d’Entrer dans la lecture a été menée sur un échantillon hétérogène d’une vingtaine d’EANA (âgés de 8 à 18 ans, langues d’origine différentes, lecteurs dans leur langue ou non, alphabet latin ou non, niveaux de scolarisation variables, niveaux en français oral de grand débutant à A2 du CECRL) et dans quatre contextes scolaires différents (CLIN, CLA, CLA 16-18 et camions-école). Accomplie en coordination avec les enseignants des dispositifs, elle a permis d’optimiser au mieux les contenus et activités en termes d’efficacité, de motivation des apprenants et de possibilité d’autonomie. Quelles en sont les principales conclusions ?

L’apprentissage oral d’un lexique de base en FLS, associé à un travail de tâtonnement phonologique (phase alphabétique) tel que proposé par l’outil, favorise l’entrée dans l’écrit et la compréhension du système linguistique français.

De plus, l’utilisation d’une typologie et de consignes identiques pour un même type d’exercice (mêmes mots, même format et même présentation), adjoint à une complexité linguistique graduelle module après module, favorise le travail de l’apprenant en autonomie.

Les élèves allophones non scolarisés antérieurement et non lecteurs en langue d’origine se familiarisent rapidement avec l’instrument informatique. Après quelques séances, ils ne sollicitent que ponctuellement l’enseignante pour progresser dans leur apprentissage. Généralement, au bout d’une dizaine de séances de travail, ils commencent à entrer dans la lecture et à décoder, avec ou sans illustration, le lexique et les phrases étudiés dans les modules.

Concernant le CD-Rom interactif, les apprenants se servent peu des aides médiatisées à leur disposition. Seule l’aide « Je découvre », dont l’utilisation est imposée à chaque nouveau module par les concepteurs multimédias, est systématiquement exploitée pour réaliser les exercices demandés.

Il a fallu donc réfléchir aux moyens les plus appropriés pour encourager l’usage des aides médiatisées et optimiser l’« autonomie d’apprentissage » des apprenants, l’objectif étant de favoriser une « attitude active » face à l’apprentissage et encourager la médiation. À l’aune des études théoriques, des résultats de l’expérimentation et des remarques d’experts en FLE/S interrogés, j’ai élaboré deux outils complémentaires à Entrer dans la lecture qui prennent en compte les relations entre enseignant, apprenant, ressources éducatives et savoir :

– pour les enseignants, un recueil d’utilisation de l’outil est mis à disposition sur Internet. La consultation rapide et instantanée du blog « Apprendre à lire en FLE/S » leur offre la possibilité de découvrir les différentes fonctionnalités du CD-Rom (vidéos) et d’imprimer des outils complémentaires d’accompagnement de la lecture en FLS ;

– pour les élèves, il s’agit d’un journal de bord où ils rendent compte de leur progression en complétant les fiches de suivi. Des fiches d’exercices complémentaires, telles que « le mot mystère », « l’écriture cursive », « les mots mêlés », leur permettent de s’entraîner à lire et à maîtriser le lexique en FLS. Quant au suivi des progrès en lecture, il est facilité par l’exploitation de fiches d’évaluation proposées module après module.

Héloïse Munoz
enseignante de FLS

Témoignage

Marjorie Charlot, enseignante à l’école George-Sand de Bully-les-Mines (62) :

« Grâce à sa partie sonore, à son lexique (imagier) à disposition des élèves et à sa simplicité, ce logiciel permet à l’enfant d’être autonome, d’apprendre avec motivation mais aussi de progresser à son rythme. Il permet également à l’enseignant de pouvoir différencier efficacement son travail et donc de permettre à l’élève d’acquérir les premiers réflexes de compréhension. Enfin, grâce à sa version imprimable, l’enseignant peut compléter le travail engagé sur ordinateur. »

Pour en savoir plus

Bertrand Lecocq (dir.), Entrer dans la lecture : quand le français est langue seconde, Lille, CRDP de l’académie de Lille, coll. « Cap sur le français de la scolarisation », 2013, ouvrage méthodologique et CD-Rom, 35 €.

 

Autres actualités