Baccalauréat cinéma - L'homme à la caméra

Vous êtes iciL'homme à la caméra > Dziga Vertov et l’avant-garde russe > Bialystok, une ville polonaise de l’Empire russe
Baccalauréat cinéma

Bialystok, une ville polonaise de l’Empire russe

Denis, Mikhaïl, Boris, les trois frères Kaufman. © DR

Denis, Mikhaïl, Boris,
les trois frères Kaufman.
© DR

David Abelovitch Kaufman, qui deviendra Denis Arkadievich Kaufman, puis Dziga Vertov, naît le 2 janvier 1896 à Bialystok4, une ville polonaise de l’Empire russe. Ses parents, Abel et Chaja, sont libraires et appartiennent à l’importante communauté juive de la ville. Celle-ci représentait 75 % de la population. Bien que petits-fils de rabbin par leur mère, les enfants Kaufman reçoivent une éducation laïque. Denis a deux frères cadets : Mikhaïl, de son vrai nom Moshé, né le 5 septembre 1897, et Boris, né le 11 mars 1904. Élevé au milieu des livres, le jeune Denis se passionne pour les écrivains James Fenimore Cooper, Jack London et Arthur Conan Doyle. Son premier poème, « Macha », date de 1905 et est dédié à sa tante maternelle, Macha Halpern, institutrice aux idées libérales qui vit à Saint-Pétersbourg. Denis est scolarisé à « l’école réel » qui, contrairement au Gymnasme, met l’accent sur les mathématiques plutôt que sur les langues anciennes. À seize ans, il entre au conservatoire de musique de Bialystok pour étudier le piano et le violon. Au printemps 1915, après le déclenchement de la Première Guerre mondiale, la famille Kaufman s’installe à Moscou. En 1916, Denis entre en faculté de droit. L’année suivante, il part pour Petrograd5 auprès de sa tante Macha pour suivre des études de médecine en neuropsychologie.

4 La ville est également appelée Biélostok ou Belostok.

5 Nouveau nom donné à Saint-Pétersbourg après l’entrée en guerre de la Russie contre l'Allemagne.