L'armistice du 11 novembre 1918

Vous êtes iciL'armistice du 11 novembre 1918 > 1918 : le dénouement > Le front occidental de 1914 à 1918
L'armistice du 11 novembre 1918

Le front occidental de 1914 à 1918

Les combats en Europe et au Proche-Orient en 1914 à 1918

 

Les combats sur le front ouest de 1914 à 1918

 

Deux camps s'affrontent pendant la Grande Guerre. Le camp des Alliés (appelé l'Entente jusqu'en 1917) comprend la France, le Royaume-Uni, la Russie, qui sont rejoints en 1915 par la Serbie, la Belgique, la Roumanie, la Chine, le Japon et l'Italie, puis par les États-Unis et la Grèce en 1917.

Dans le camp des puissances centrales se retrouvent l'Autriche-Hongrie et l'Allemagne, rejointes pendant le conflit par la Bulgarie et l'Empire ottoman.

Dès 1914 deux fronts principaux se constituent à l'ouest et à l'est de l'Europe. D'autres fronts s'ouvrent ensuite au sud de l'Autriche-Hongrie et sur les marges de l'Empire ottoman. On se bat aussi dans les Alpes à la frontière austro-italienne, à l’Est, dans les Balkans et dans le détroit des Dardanelles.

Repoussé en 1915 par des offensives victorieuses des empires centraux, le front oriental disparaît en 1917 après l'effondrement de la Russie. C'est le front occidental, principalement la France du Nord-Est, qui a été le théâtre principal de la guerre ; c’est là que se sont déroulées les principales et décisives batailles de la guerre : la Marne, la Somme, Verdun. Le front ouest est stabilisé à l’automne 1914. C’est la reprise de la guerre de mouvement sur ce front qui conduit à la défaite de l’Allemagne.

Principalement européenne, la guerre touche aussi l’Afrique, l’Asie et le Pacifique où les alliés s'emparent des possessions allemandes et ottomanes. Si la guerre est principalement terrestre, l’apparition de nouvelles armes étend les combats au ciel et à la mer. Dès 1915 l’Allemagne conduit une guerre sous-marine contre la marine britannique qui fait le blocus de ses côtes. Quelques années seulement après le premier vol, avions de chasses et bombardiers font leur apparition sur le champ de bataille.