Page 75 - lettremonmoulin

Version HTML de base

73
LE SOUS-PRÉFET AUX CHAMPS
LE
SOUS-PRÉFET
AUX CHAMPS
M. le sous-préfet est en tournée. Cocher devant, laquais derrière, la
calèche de la sous-préfecture l’emporte majestueusement au concours
régional de la Combe-aux-Fées. Pour cette journée mémorable, M. le
sous-préfet a mis son bel habit brodé, son petit claque
*
, sa culotte
collante à bandes d’argent et son épée de gala à poignée de nacre…
Sur ses genoux repose une grande serviette en chagrin gaufré qu’il
regarde tristement.
M. le sous-préfet regarde tristement sa serviette en chagrin gaufré ;
il songe au fameux discours qu’il va falloir prononcer tout à l’heure
devant les habitants de la Combe-aux-Fées :
— Messieurs et chers administrés…
Mais il a beau tortiller la soie blonde de ses favoris et répéter vingt
fois de suite :
— Messieurs et chers administrés… la suite du discours ne vient pas.
La suite du discours ne vient pas… Il fait si chaud dans cette calèche !…
À perte de vue, la route de la Combe-aux-Fées poudroie sous le soleil
du Midi… L’air est embrasé… et sur les ormeaux du bord du chemin,
tout couverts de poussière blanche, des milliers de cigales se répondent
d’un arbre à l’autre… Tout à coup M. le sous-préfet tressaille. Là-bas,