Si vous n’arrivez pas à visualiser correctement cette newsletter, cliquez ici
 
logo Média Scérén
Lettre d'information n° 9 Juin 2012
Edito

Danièle Sallenave, membre de l’Académie Française

- Littérature, philosophie et pédagogie ont toujours inspiré votre travail. On s’en rend compte déjà dans vos émissions de la télévision scolaire sur Jean-Jacques Rousseau. Que représente cette expérience à la télévision des années 60 dans votre parcours intellectuel ?

Cette expérience a été très importante et enrichissante pour moi, elle m’a laissé une trace profonde. Au sortir d’études longues et difficiles, où dominait le texte, l’étude et la pratique du texte écrit, ancien et moderne, je découvrais qu’on pouvait, sans rien perdre de la rigueur d’un propos, prendre des voies différentes, susciter la réflexion et donner l’envie de lire et d’apprendre en construisant ces objets singuliers qu’étaient nos programmes de télévision scolaire.

Cela dit, je n’ai jamais partagé l’illusion que ce détour était la condition indispensable, nécessaire et peut-être suffisante, à la démocratisation du savoir.

- « Nous naissons dépourvus de tout, nous avons besoin d'assistance ; nous naissons stupides, nous avons besoin de jugement. Tout ce que nous n'avons pas à notre naissance et dont nous avons besoin étant grands, nous est donné par l'éducation. » Emile ou de l’éducation, Jean-Jacques Rousseau. A l’heure du tricentenaire de la naissance du philosophe, sa pensée sur l’éducation est-elle toujours d’actualité ?

Ce serait une parfaite définition de l’instruction, rationnelle et systématique : « former le jugement ». Mais ce que dit Rousseau est tout autre. On lui doit sans doute un progrès immense, l’attention portée à ce qu’est un enfant. Mais ce qui est au cœur de l’Emile, c’est d’abord le spontanéisme et l’utopie d’une éducation naturelle... Dont sont sorties bien des catastrophes pédagogiques.

Et ne parlons pas de l’éducation des filles ! Sophie, la futur compagne de son Émile, devra cultiver avec “autant de soin” ses talents “pour le mari qu’elle aura”, qu’”une jeune albanaise pour le harem d’Ispahan”...

- Vous avez toujours mené un combat et vous avez pris position en faveur de la Palestine, ou plus récemment sur la laïcité contre les communautarismes. Aujourd’hui vous entrez à l’Académie Française, comment vivez-vous votre engagement, sous cette illustre Coupole ?

L’Académie est une grande institution qui a traversé les siècles, parce qu’elle ne s’est jamais identifiée à une école, un groupe, un milieu, un parti…. Sa mission est restée inchangée : veiller sur la langue française. Non pour prononcer des interdits, mais pour être une instance de référence en cette matière, émettre des observations sur l’évolution de la langue, examiner comment y faire entrer la modernité, dans le domaine des sciences, des techniques.

Chaque académicien en a, à sa façon, la charge. A lui de faire entendre sa voix, et ses engagements, dans l’échange et le respect mutuel.

C'était le...
 
Naissance de Jean-Jacques Rousseau le 28 juin 1712
Jean-Jacques Rousseau, portrait d’un homme libre

Jean-Jacques Rousseau, portrait d’un homme libre : I. Un esprit libre et républicain, II. L’essence de mon être est-elle dans les regards ?, III. Mon plus constant bonheur, Denise Billon et Luc Godevais

(1968) - IPN

Hommage à Jean-Jacques Rousseau à l’occasion du tricentenaire de la naissance du philosophe, homme des Lumières. Dans la série, « En profil dans le texte », trois émissions de la télévision scolaire, dirigée par Danièle Sallenave, professeur agrégé de lettres, écrivain et aujourd’hui académicienne, lui sont consacrées. La volonté de ce programme est de dresser un portrait de Jean-Jacques Rousseau en mettant l’accent sur le thème de l’expérience de liberté par l’exposé, entre autres de sa pensée politique. Citoyen genevois « du bas », solitaire en proie au sentiment de persécution où simple contestataire le philosophe est en lutte permanente contre les inégalités sociales et l’injustice, il n’est autre qu’un esprit libre et républicain, critique de la société de son temps.

En savoir plus

 
La sélection du mois
 
La 23ème édition du Sunny Side of the Doc se singularise par le mot Résistances. A cette occasion, nous vous proposons une sélection de films d'archives du CNDP autour des thèmes du syndicalisme, du militantisme et de la résistance ouvrière.
La journée d'un métallo : 5-6 décembre 1968

La journée d'un métallo : 5-6 décembre 1968, Daniel Libaud
(1968) - IPN

Ce film écrit par Madeleine Hartmann, réalisé par Daniel Libaud, dans la série "Les Hommes dans leur Temps", animée par Jean-Pierre Escande propose un regard sur le monde ouvrier, à travers le personnage d'un O.S. travaillant à la chaine. Le réalisateur accompagne un ouvrier pendant sa journée de travail ainsi qu'à son retour dans son domicile avant qu'il ne retourne à l'usine au petit matin. Le spectateur prend ainsi connaissance des différents aspects de son environnement de travail (pointeuse à l'entrée, fouilles à la sortie, atelier, vestiaires, réfectoire) et familial (souper, nuit, petit-déjeuner en compagnie de son épouse et de leur enfant.). En prenant le parti de laisser parler l'image, le film reprend la démarche du "cinéma direct" courant documentaire des années cinquante, qui consiste à responsabiliser le spectateur sur ce qu'il voit, à l'inciter à interpréter les différentes séquences prises sur le vif. L'extrait proposé illustre une lutte syndicale caractérisée par un mouvement de grève. Ces images sont le fait du hasard, car non prévues initialement dans le scénario. Le début du tournage a coïncidé avec un arrêt de travail à la Régie Renault, et le réalisateur a décidé de conserver ces images, qui font partie de la réalité de la condition ouvrière, et qui donne une lueur d'espoir dans ce documentaire. C'est cette même séquence qui a valu à l'émission d'être censurée lors de la première diffusion prévue et Daniel Libaud et son équipe de l'Institut pédagogique national ont préféré la déprogrammation de leur film à la coupure d'une séquence de grève.

En savoir plus

Vivre les nationalisations

Vivre les nationalisations, Pierre Carpentier
(1982) - CNDP

Souvenirs d'un ancien ouvrier des aciéries d'Ugine à la retraite, qui évoque sa joie du 10 mai 1981, date qui lui rappelle l'effervescence des grèves de mai-juin 1936 et les grandes conquêtes sociales.

En savoir plus

Une section syndicale

Une section syndicale, Pierre Carpentier
(1974) - OFRATEME

L'extrait choisi montre une discussion avec deux délégués syndicaux qui exposent chacun leur motivation à se syndiquer. L'un fonde son engagement sur des raisons personnelles et familiales qui l'ont conduit à cette prise de conscience. Le second motive son choix par la nécessité d'une représentation de l'ensemble des salariés et d'un rapport de force indispensable dans une entreprise.

En savoir plus

Un comité d'entreprise

Un comité d'entreprise, Pierre Carpentier
(1974) - OFRATEME

L'émission se propose de montrer quelques-uns des aspects essentiels des activités et des objectifs d'un comité d'entreprise, qui reste une des conquêtes sociales importante. L'extrait montre un représentant du comité d'entreprise qui explique les origines, la législation, la composition et le mode de financement de cette institution.

En savoir plus

 
Sélection thématique
 
Le Sunny Side met aussi en valeur trois pays de trois continents différents : la Chine et sa nouvelle vague documentaire, l’Allemagne et les coproductions européennes, enfin les pays arabes et moyen-orientaux, à l’occasion du 5e Anniversaire d’Al Jazeera... Une sélection de films du CNDP pour illustrer ces thématiques.
Xie Jin : une figure du cinéma de Shangaï Xie Jin : une figure du cinéma de Shangaï, Pierre Goywaertz et Jean-Pierre Sultan
(1985) - CNDP ; Richesses d’Asie
En savoir plus
Maroc, élections à la une Maroc, élections à la une, un film d’Antoine Bamas, réalisé par Roland Cros
Les élections législatives du Maroc en 2007 couvertes par la chaîne nationale, un hebdomadaire d’opposition, un quotidien islamiste et la chaîne Al Jazeera.
(2007) - CNDP ; France5
En savoir plus
Vers l’agriculture européenne

Vers l’agriculture européenne, Claude Reboul

(1972) - Comité Européen de Télévision Scolaire
Films du Comité Européen de la Télévision Scolaire adaptés par l’Ofrateme
En savoir plus

 
Manifestations
Sunny Side of the Doc

Sunny Side of the Doc, du 26 au 29 juin 2012


Le CNDP est partenaire du Sunny Side of the Doc, le marché international du documentaire qui se tient à la Rochelle du 26 au 29 juin.

Retrouvez–nous sur le stand A9 tout au long du salon

Avignon, lieu de retrouvailles le 13 juillet à 11h au cinéma Utopia

Avignon, Lieu de Retrouvailles, le 13 juillet 2012 à 11h au cinéma Utopia


A l’occasion du centième anniversaire de Jean Vilar, le CNDP organise cette projection d’un inédit de la télévision scolaire, suivie d’une rencontre avec le réalisateur Jean Fléchet, Jean-Noël Bruguière, directeur des Centres de Jeunes et de Séjour du Festival d’Avignon et Laurent Garreau, responsable du fonds audiovisuel du CNDP.

En savoir plus

 
Editions DVD
 
Rousseau : l’homme de la nature et de la liberté (2012)


Rousseau : l’homme de la nature et de la liberté (2012), CRDP de l’académie de Grenoble
Tout en parcourant les lieux que Rousseau a habités, ce film documentaire permet de découvrir l'empreinte profonde qu'il a laissée dans des domaines aussi différents que la musique, la littérature, l'éducation, la philosophie politique et la botanique. Il s'agit de suivre les grandes étapes de la vie d'un homme qui a consacré son existence à la liberté, en restant proche de la nature. Les plus grands spécialistes de Rousseau montrent en quoi sa pensée nous éclaire encore, trois siècles après sa naissance.

En savoir plus
 
 
site

Découvrez le site Média Scérén

Venez découvrir notre catalogue de films

Venez découvrir l'offre en séquences et faites votre demande de devis en ligne

Découvrez l'équipe Média Scérén

Si vous ne souhaitez plus recevoir les lettres d’informations de Média Scérén, cliquez ici