Si vous n'arrivez pas à visualiser correctement cette newsletter, cliquez ici
 
logo Média Scérén
Lettre d'information n° 17 Mars 2013
Edito
Alain Badiou, qui a été le « fil rouge » des émissions de philosophie à la télévision scolaire de 1965 à 1968
Alain Badiou

1) Dès 1965, Madame Dina Dreyfus a régulièrement fait appel à vous pour participer à ses émissions de philosophie destinées aux classes de terminale. Vous étiez un jeune agrégé de philosophie encore peu connu à l'époque, comment avez-vous rencontré Dina Dreyfus et pourquoi le choix de Dina Dreyfus s'est-il porté sur vous ?

Dina Dreyfus occupait la position d'inspectrice en philosophie pour l'académie de Paris. Elle connaissait très bien le monde philosophique. Ancienne femme de Claude Lévi-Strauss, dont elle était séparée, elle avait pour amis Georges Canguilhem, Jean Hyppolite, et bien d'autres grands professeurs d'Université. Elle a eu l'idée -- au fond venue de Platon -- de réaliser des dialogues cinématographiques entre des maîtres et un jeune auditeur. Il lui a paru préférable que l'auditeur soit un élément permanent des différents dialogues, comme une sorte de jeune témoin de l'état de la philosophie française du moment. J'étais à ce moment au tout début de ma carrière enseignante, au lycée de Reims, après avoir été à l'ENS, puis reçu premier à l'agrégation de philosophie. Jean Hyppolite, directeur de l'ENS, et Georges Canguilhem, sous la direction duquel j'avais fait mon mémoire de Maîtrise, m'ont recommandé, et elle a suivi leur avis.

 

2) A l'occasion de l'hommage rendu à Michel Foucault au TAP – scène nationale de Poitiers, pouvez-vous nous dire quels souvenirs vous gardez de lui, de vos échanges lors de ces émissions de philosophies produites par le CNDP (Philosophie et psychologie, Philosophie et vérité) ? Voyez-vous entre votre parcours et le sien des ressemblances (peut-être le militantisme ?) ou des divergences majeures ?

C'est à l'occasion des films dont nous parlons que j'ai pour la première fois rencontré Foucault. Nous nous sommes fort bien entendus, au point qu'un peu plus tard, à l'automne 1968, quand le ministère a créé l'Université expérimentale de Vincennes (actuel Paris 8), nous avons été chargés, lui et moi, de recruter la totalité du personnel enseignant du département de philosophie de cette université neuve. Foucault était un personnage brillant et abrupt, légèrement méphistophélique. Nos itinéraires politiques ont été largement parallèles, nous étions l'un et l'autre des "gauchistes" convaincus. Mais son orientation intellectuelle est restée très éloignée de la mienne. Il m'a toujours semblé qu'il était plus historien et anthropologue que réellement philosophe. 

 

3) Vous avez toujours expliqué que le cinéma est le meilleur marqueur d'une civilisation, comme le furent la tragédie grecque, le roman d'apprentissage, l'opérette en leur temps. Quel rapport voyez-vous entre philosophie et spectacle (notamment le théâtre), entre philosophie et cinéma ?

Les relations entre la philosophie et l'art en général, les arts du spectacle en particulier, sont, depuis Platon, très complexes. L'approche du réel par la représentation sensible sous toutes ses formes semble s'opposer à la démarche conceptuelle propre à la philosophie. Cependant, ma position est que cette opposition est factice. La philosophie, lorsqu'elle construit un concept, s'alimente à l'ensemble des activités créatrices et existentielles de l'humanité, et singulièrement à celles qui ont une résonance pratiquement universelle. Ce qui est évidemment le cas du cinéma aujourd'hui. Ajoutons qu'une philosophie doit toujours s'immerger dans la singularité du monde dont elle est contemporaine. C'est pourquoi aujourd'hui Rancière, Deleuze, Stanley Cavell, moi-même, écrivons des textes sur le cinéma.

 

4) Dina Dreyfus a défendu l'importance de filmer les discussions sur le thème de la philosophie. Quel rôle a joué l'image dans ces émissions ? L'image vous a-t-elle servi à renforcer vos propos ?

Le propos philosophique n'est pas réductible à l'écriture. Le but de la philosophie n'est pas, en effet, de constituer un savoir de type scientifique, mais de transformer la subjectivité, de proposer des orientations nouvelles dans la pensée comme dans l'existence. C'est pourquoi -- on le voit déjà parfaitement avec Socrate -- elle exige toujours une présence, une parole vivante, un transfert affectif, parce que son propos est d'obtenir une conviction, une conversion, même si sa règle est de s'en tenir à des arguments rationnels. La voix et le corps du philosophe sont engagés dans la procédure philosophique, et il était important que les élèves des classes terminales (c'est à eux que ces films étaient destinés) puissent aussi voir, entendre, quelques-uns de ceux dont ils connaissaient les noms, ou lisaient des textes.

 

C'était en… 1965
 
En 1965, Michel Foucault participe à deux émissions de la télévision scolaire appartenant à la série « L'enseignement de la philosophie » dirigée à l'époque par l'inspectrice de l'académie de Paris, Dina Dreyfus. Images d'archives, aujourd'hui numérisées, elles seront diffusées à l'occasion de la manifestation « Michel Foucault philosophe et militant » qui se tiendra du 25 au 28 mars 2013 au TAP (Théâtre et auditorium de Poitiers).
 
Michel FoucaultMichel Foucault Philosophie et psychologie, de Dina Dreyfus et Alain Badiou, réalisé par Jean Fléchet
(1965) – IPN
Entretien entre Michel Foucault, professeur à la faculté des Lettres et sciences humaines de Clermont-Ferrand, et Alain Badiou, professeur au lycée de garçons de Reims, sur les rapports entre philosophie et psychologie. Entretien réalisé en février 1965.
En savoir plus
Michel Foucault et Paul RicœurMichel Foucault et Paul Ricœur Philosophie et vérité, de Dina Dreyfus, réalisé par Jean Fléchet
(1965) – IPN
Entretien présenté par Dina Dreyfus, entre Jean Hyppolite, Georges Canguilhem, Paul Ricœur, Michel Foucault et Alain Badiou sur le thème des relations conceptuelles entre la philosophie et la vérité.
En savoir plus
 
La sélection du mois
 
Dina Dreyfus Dina Dreyfus est à l'origine de la création des émissions de philosophie diffusées à la télévision scolaire à partir de 1964. Une question se pose à l'époque, pourquoi filmer le discours philosophique ? Quelle est la valeur de l'image par rapport au langage ? Les bulletins de la radio-télévision scolaire ont édité, à l'époque, un dossier à ce sujet intitulé : « Thème de réflexion pédagogique : image et langage », le réalisateur Jean Fléchet et les intervenants de certains programmes de la série Philosophie ont aussi tenté de répondre à cette question : en savoir plus.
Nous diffuserons ...Jean Fléchet, réalisateur de l'émission, derrière la caméra Nous diffuserons…, de Dina Dreyfus, réalisé par Jean Fléchet
(1965) – IPN
Dina Dreyfus annonce les émissions qui seront diffusées à l'antenne de janvier à juin 1965. Avec les intervenants présents sur le plateau, ils vont revenir sur les variantes proposées par rapport à la précédente programmation.
En savoir plus
Synthèse des émissions de philosophie par Madame Dina Dreyfus Synthèse des émissions de philosophie par Madame Dina Dreyfus, de Dina Dreyfus, réalisé par Jean Fléchet
(1965) – IPN
Questionnements sur les émissions de philosophie diffusées durant l'année scolaire 1964-1965.
 
Sélection thématique
 
Retrouvez ici une sélection de séquences extraites d'émissions de philosophie produites par le CNDP depuis les années 60. Avec des personnalités telles que : Alain Badiou, Jean Hyppolite, Michel Foucault, Georges Canguilhem ou Pierre Bourdieu, entre autres, ces programmes se prêtent à l'enrichissement de la réflexion et des connaissances sur des thèmes et notions philosophiques divers et variés.
En savoir plus
Alain Badiou et Jean HyppoliteAlain Badiou et Jean Hyppolite Entretien : Alain Badiou, Jean Hyppolite sur l'enseignement de la philosophie en terminale 8/8
La philosophie et son histoire, (1965) – IPN

Quel doit être le rôle de l'histoire de la philosophie dans l'enseignement de la philosophie au niveau de la Terminale ? Jean Hyppolite, professeur au Collège de France, répond à Alain Badiou, à l'époque professeur au lycée de garçons de Reims.
Alain Badiou et Michel FoucaultAlain Badiou et Michel Foucault L'enseignement de la psychologie par Michel Foucault
Philosophie et psychologie, (1965) – IPN

Question pédagogique posée par Alain Badiou à Michel Foucault : « Si vous aviez à enseigner dans une de nos classes de terminale ce qu'on appelle la psychologie, comment vous y prendriez-vous ? ».
Jean Hyppolite et Georges CanguilhemJean Hyppolite et Georges Canguilhem Entretien : Jean Hyppolite, Georges Canguilhem
Philosophie et vérité (1965) – IPN

La vérité et son essence, dialogue entre Georges Canguilhem et Jean Hyppolite dans un taxi. Cette discussion fait apparaître une certaine convergence des points de vue des deux philosophes : « L'essence de la vérité n'est pas du type de la vérité scientifique ».
Jean StarobinskiJean Starobinski Jean Starobinski, professeur à l'université de Genève, critique et médecin, parle de Jean-Jacques Rousseau et de son œuvre
Jean-Jacques Rousseau, portrait d'un homme libre : II. « L'essence de mon être est-elle dans leurs regards ? », (1965) – IPN

Jean Starobinski évoque l'attitude de Jean-Jacques Rousseau face à un monde surchargé de signes où tout est signifiant, de son sentiment de culpabilité d'avoir tué sa mère et de la notion de désir chez le philosophe. (J. Starobinski, auteur de Accuser et séduire : essais sur Jean-Jacques Rousseau et Diderot : un diable de ramage, Gallimard en 2012)
La question kantienne La question kantienne « qu'est-ce que l'Homme ? »
Philosophie et psychologie, (1965) – IPN

Entretien entre Alain Badiou et Michel Foucault. L'apparition à la fin du XVIIIe, début XIXe d'une réflexion de type anthropologique ; la question kantienne : « Qu'est-ce que l'homme ? » et le renversement kantien.
Pierre Bourdieu Pierre Bourdieu : de l'école
Pierre Bourdieu, (1991) – CNDP

Question de Dominique Bollinger posée à Pierre Bourdieu : « Vous n'avez cessé de faire des recherches dans le domaine de l'école, du système scolaire et universitaire, pourquoi est-ce que cela vous intéresse tant et qu'est-ce que vous pensez avoir découvert de fondamental ? »
Pierre Bourdieu L'école comme lieu de reproduction des structures sociales
Pierre Bourdieu, (1991) – CNDP

Dans toute l'histoire, la tradition intellectuelle et les historiens en particulier, on s'est intéressé aux stratégies de reproduction et les manières dont les groupes sociaux assurent leur continuité.
 
Manifestations
Michel Foucault

 

Michel Foucault : Philosophe et militant
Du 25 au 28 mars 2013

Spectacles, projections, conférences, tables rondes… autour de la pensée de Michel Foucault

Le TAP (Théâtre et auditorium de Poitiers) a conjugué ses forces avec celles de l'Université de Poitiers pour concevoir un riche et grand moment sur l'actualité de la pensée de Michel Foucault, notamment sur les notions d'enfermement et de prison. Comment rendre compte de l'actualité de la pensée du philosophe pictavien, alors que la société française vit un moment de crise aiguë à ce sujet ? La pensée de Michel Foucault est-elle toujours d'actualité ?

Ainsi trouvera-t-on dans ce programme des conférences, des tables rondes, des moments d'échanges avec le public,  mais aussi – et c'est plus rare – un spectacle théâtral, une expérience musicale inédite, des films, des images télévisées, des publications et des  « chantiers » de théâtre avec des étudiants. Une matinée sera aussi consacrée au rapport de Michel Foucault avec les arts.

En savoir plus
Semaine de la presse

 

Semaine du 25 mars 2013 : semaine de la presse et des médias dans l'école.
Le thème de la 24e Semaine de la presse : "Des images pour informer". Les images construisent l'actualité, qu'elles soient fixes ou animées, qu'on les trouve à la télévision, sur les sites, dans la presse ou à la radio - car là aussi les mots font images. Ce thème incite à s'interroger sur la place des images, leurs sources et leur genre. La Semaine est, pour les élèves, l'occasion de s'attacher à façonner leurs propres images, inédites, originales, révélatrices du rapport qu'ils construisent avec le monde qui les entoure.

En savoir plus
Orme

 

Jeudi 28 et vendredi 29 mars 2013 : rencontres de l'ORME
Palais des Congrès à Marseille

Le numérique, vecteur d'une culture partagée ?

Le numérique a investi toutes les formes de créations et d'échanges, bousculant jusqu'aux fondements du lien social. Il est devenu aujourd'hui un mode d'expression à part entière, et fait évoluer les modes de diffusion des œuvres et des objets culturels dans tous les domaines (patrimoine public et privé, production multimédia, innovation et recherche...).

Qu'il s'agisse de culture artistique, scientifique, technologique, médiatique, informationnelle, quelles médiations l'École doit-elle mettre en œuvre pour tirer parti de ce formidable gisement ? Comment permettre aux élèves de développer leur créativité et leur intelligence "sensible", en utilisant les nouvelles ressources éducatives, parcours, visites 3D, modélisations, jeux, vidéos… ?

Plus largement, comment former des jeunes à cette nouvelle culture et leur donner les moyens d'être acteurs de la société numérique ?

Des questions qui viendront certainement enrichir la dynamique créée en 2013 autour de Marseille-Provence, capitale européenne de la culture !

En savoir plus
 
On parle de nous
« Filmer la philosophie » dans la revue l'actualité Poitou-Charentes, janvier-mars 2013, article signé Alexandre Duval.
Canal U

 

Mise en ligne sur Canal-u (vidéothèque de l'enseignement supérieur) de la captation du colloque « Pour une histoire de la radio-télévision scolaire » qui a eu lieu en novembre 2012 à l'université Paris Diderot en collaboration avec le CNDP.

www.canal-u.tv
 
 

Découvrez le site Média Scérén

Venez découvrir notre catalogue de films

Venez découvrir l'offre en séquences et faites votre demande de devis en ligne

Découvrez l'équipe Média Scérén

Si vous ne souhaitez plus recevoir les lettres d'informations de Média Scérén, cliquez ici