Précoordinations dans MOTBIS : notion de spécificité horizontale

Pour une indexation précise, MOTBIS possède un certain nombre de descripteurs précoordonnés.
Un descripteur précoordonné est la combinaison de plusieurs termes formant un descripteur à part entière.

Exemple : politique de l'éducation résulte de la combinaison des termes " politique " et " éducation ".

Il faut toujours utiliser le descripteur précoordonné quand il existe et non pas le remplacer par deux descripteurs distincts : c'est ce qu'on appelle la spécificité horizontale.

Exemple provenant de la base documentaire Callimaque revues:
L'Éducation doit-elle rester nationale ? / Claude Lelièvre. - Administration et éducation, n° 85, 1er trimestre 2000 ; p. 7-14.
Résumé : L'Éducation nationale est l'héritière directe de l'école républicaine française, qui a été bâtie par Napoléon, Guizot et Jules Ferry autour d'un principe fondateur : fondre les Français dans une seule nation, dans une unité nationale, au moyen d'une culture commune. Cet objectif a été repris aussi bien par le général de Gaulle que par Valéry Giscard d'Estaing, qui souhaitait en établissant le collège unique instaurer pour tous les Français une culture commune minimum et obligatoire.

Indexation : il ne faudra pas indexer cet article avec les unitermes : politique, éducation, droit, bien qu'ils existent dans MOTBIS, mais avec, entre autres, les descripteurs précoordonnés : politique de l'éducation, droit à l'éducation.

L'utilisation de la liste permutée permet de repérer assez facilement les descripteurs précoordonnés.

culture
physique (5030)
douleur
physique (1505)
éducation
physique (5030)
électricité
: physique (1310)
fusion
: physique (1135)
géographie
physique (1110)
grandeur
physique (1310)
handicap
physique (1535)
inertie
: physique (1135)
loi
physique EM loi scientifique (1010)
masse
: physique (1310)
matière
: physique (1320)
mouvement
: physique (1135)

Par ailleurs, s'il faut veiller à utiliser des descripteurs précoordonnés quand ils existent, il est impossible de créer soi-même des précoordinations en combinant entre eux des descripteurs ou des mots-outils existant dans MOTBIS, comme le permettent les langages précoordonnés (par exemple, le langage Rameau).