Aller directement au contenu de la page
Aller au plan du site
Aller au menu bas de page
Logo ESPACES CNDP

2011, année des outre-merOutre-mer

N° 5 - ZEE : Zones économiques exclusives

fileadmin/user_upload/OUTREMER/Collection/catalogues/files/assets/downloads/page0005.pdf

Le contenu de l’affiche

ZEE : Zones économiques exclusives
Pour... 

  • disposer de ressources
  •  préserver les milieux
  •  assurer la sécurité des océans

Présentation du thème

La France puissance maritime ?

 La France possède des territoires dans chaque océan, ce qui lui donne une place stratégique dans le contrôle des mers et de leurs ressources. En effet, chaque île, chaque atoll, chaque kilomètre de littoral se prolonge par une mer territoriale puis par une zone économique exclusive qui appartient à la France. Au total, ces ZEE représentent 11 millions de km2, dont la moitié outre-mer. La France est ainsi la deuxième puissance maritime mondiale derrière les États- Unis. La zone économique exclusive s’étend jusqu’à 200 milles marins. Son périmètre fait l’objet de négociations avec les autres états. De nombreuses ZEE sont ainsi toujours en discussion. Pour la France, c’est notamment le cas de celle de Saint-Pierre-et-Miquelon. 

 Zoom

Protéger les poissons et se défendre des pirates

 La ZEE des Terres australes et antarctiques françaises, très vaste, s’étend du canal du Mozambique à l’océan Antarctique. Cette ZEE et ses îles sont un réservoir de biodiversité. C’est pourquoi la pêche y fait l’objet d’une gestion exemplaire. La ZEE est traversée de routes maritimes importantes dont la France participe à la sécurisation, notamment dans la lutte menée contre la piraterie par la Marine nationale. Mais les limites de la ZEE ne font pas l’unanimité, et des contentieux territoriaux existent avec Madagascar ou l’île Maurice. Ce dernier état revendique l’îlot de Tromelin, dans les îles éparses. Un accord vient d’être trouvé pour gérer conjointement l’île et sa ZEE.                 

Zoom

La plus grande ZEE française

La ZEE de Polynésie représente près de 40 % de la ZEE française. Elle est essentielle à l’économie locale, du fait des activités qui s’y pratiquent : pêche, aquaculture, tourisme. Cette ZEE présente aussi d’autres potentiels qui pourraient être développés, notamment la pêche hauturière ou l’exploitation des ressources minérales et des énergies renouvelables. La France y exerce sa responsabilité en veillant à la gestion durable des milieux et à la protection de l’océan. Elle contribue aussi à la sécurité maritime en luttant contre les trafics et la pêche illicites, ainsi qu’en organisant des opérations de secours en mer ou la prévention des risques majeurs.

Post-it

Bonne ou une mauvaise affaire ?

La ZEE est un espace majeur dans les domaines stratégique et environnemental. Mais son contrôle oblige les états à s’engager fortement pour en assurer la sécurisation.

Iconographie

Patrouilleur La Railleuse de la Marine nationale en Polynésie © Marine nationale
Avion de la Marine nationale survolant le pacifique © Marine nationale

L'accompagnement pédagogique

Ce livret vous propose des informations complémentaires, une médiagraphie, les points de programmes d'enseignement concernés par le thème traité, et des activités à mener  en classe à partir de l'affiche.

Télécharger l'accompagnement pédagogique de l'affiche n°5 (format PDF)