Structures

L’Observatoire international de la violence en milieu scolaire est donc une structure totalement indépendante des gouvernements et des institutions politiques internationales, ce qui explique son statut d’ONG. Bien entendu, contractuellement, cette ONG pourra collaborer avec ces institutions, mais sans que ces institutions puissent interférer sur son fonctionnement et ses réalisations scientifiques. Il est structuré de manière démocratique et transparente, tant sur le plan des élections au conseil d’administration qu’au niveau financier.

L’Observatoire international de la violence en milieu scolaire est une structure juridiquement déclarée comme association gérée par la loi française dite « loi de 1901 » et régulant les statuts et règlements des associations. Il a ainsi la capacité juridique (gestion financière, adhésions officielles, capacité de réunir des assemblées générales, etc.).

Il est composé de membres adhérents à titre individuel, dont l’adhésion doit être approuvée par le conseil d’administration et de membres moraux (laboratoires scientifiques, observatoires locaux, nationaux et internationaux), qui ne doivent en aucun cas émaner directement de gouvernements ou d’institutions politiques internationales et dont l’adhésion doit être approuvée par l’assemblée générale sur proposition du conseil d’administration. Les membres individuels peuvent être des chercheurs, des étudiants, des praticiens et toute personne engagée dans le champ de la lutte contre la violence en milieu scolaire. Les membres individuels et moraux doivent être à jour de leur cotisation annuelle. La qualité de membre se perd par non-paiement de la cotisation ou par manquement dûment constaté à la déontologie de l’Observatoire international de la violence en milieu scolaire après rapport motivé au conseil d’administration. En cas d’exclusion, cette décision devra être entérinée par l’assemblée générale.

Il est géré par un conseil d’administration de 20 membres élus directement par l’assemblée générale des adhérents. Jusqu’à la première assemblée générale, l’Observatoire international de la violence en milieu scolaire est géré provisoirement par un conseil d’administration formé par les membres fondateurs de cet observatoire qui sont :

Catherine Blaya (France), Helen Cowie (UK), Eric Debarbieux (France), Laurier Fortin (Canada), Carol Hayden (Angleterre), Egide Royer (Canada), Maryse Paquin (Canada), Franco Prina (Italie), Georges Steffgen (Luxembourg), présents à l’assemblée générale fondatrice de Rio de Janeiro, et de : Ron Astor (USA), Claire Beaumont (Canada), Rami Benbenishty (Israël), David Farrington (Angleterre), Walter Funk (Allemagne), Alfredo Furlan (Mexique), Olivier Galand (Belgique), Edwin Gerler (USA), Florent Gomez (France), Yoji Morita (Japon), Brenda Morisson (Australie et USA), Mona O’Moore (Irlande), Rosario Ortega (Espagne), Philip Slee (Australie), Peter Smith (Angleterre) and John Visser (Angleterre).

Le conseil d’administration doit assurer la parité homme-femme (entre 40 et 60 %). Il a pour tâche d’élaborer les orientations de l’Observatoire qui seront proposées et votées en assemblée générale, d’examiner et approuver ou refuser de manière motivée les adhésions individuelles, de préparer l’examen par l’assemblée générale de l’adhésion de membres moraux, de convoquer l’assemblée générale, d’accompagner la gestion politique et financière de l’ONG. Un membre du CA est élu pour une durée de quatre ans, renouvelables.

Un bureau exécutif est élu au sein du conseil d’administration, il comprend six membres : un président, un vice-président, un secrétaire général, un secrétaire général adjoint, un trésorier, un trésorier adjoint. Il a pour tâche de mettre en œuvre les orientations décidées par l’assemblée générale et d’assurer la gestion courante de l’ONG. Le président, et en cas d’empêchement le vice-président ou le secrétaire général, sont les représentants officiels de l’ONG, une délégation peut toutefois être consentie par le bureau pour des points particuliers. Le trésorier et le trésorier adjoint proposent le budget prévisionnel qui sera voté par le conseil d’administration. Le bureau doit rendre compte de son action devant l’assemblée générale des adhérents. Le président présente et fait voter le rapport d’activités et le rapport d’orientation à l’assemblée générale. Un membre du bureau est élu pour deux ans, renouvelables.

La majorité des deux tiers est requise pour toute décision du bureau, du conseil d’administration ou de l’assemblée générale.