Vous êtes ici : Accueil > L’année de stage >  Du côté des stagiaires > L'accompagnement - Formation du second degré

L'accompagnement - Formation du second degré

Public cible : lauréats de la session 2011 des concours de recrutement de personnels enseignants et d’éducation du second degré (public et privé)
Acteurs : IA-IPR, professeurs formateurs en université, chefs d’établissement, tuteurs
Date d’application : à partir du 1er septembre 2011
Trois temps : 1. mise en œuvre des compétences professionnelles en situation de classe ou en fonction de CPE 2. accompagnement du stagiaire, analyse de sa pratique et liens avec l’institution (rectorat, établissement, avec le centre de formation 3. poursuite de l’acquisition de savoirs théoriques en lien avec la pratique d’enseignement en université ou organisme de formation du privé
Trois niveaux : tuteur, établissement, université

Objectifs

  • Réussir l’intégration du stagiaire dans l’académie et dans l’école en complément de l’accueil du recteur et celui du chef d’établissement.
  • Améliorer la pratique d’enseignement à partir d’une analyse des situations vécues.
  • Identifier des besoins de formation par une opération de positionnement au regard du référentiel de compétences.

Les mises en situation

Objectif

Mise en œuvre du référentiel des compétences professionnelles exigibles de l’enseignant.

Modalités dans le secteur public

Affectation des professeurs stagiaires
  • En collège ou lycée, sur des supports vacants.
  • Ou sur des blocs de moyens provisoires (BMP).
  • Établissements autres que difficiles (RAR), isolés ou éloignés des lieux de formation sur maximum deux niveaux d’enseignement.
  • Sauf pour discipline à quotité horaire réduite ou établissements de petite taille.

Modalités dans le secteur privé sous contrat

Affectation des professeurs stagiaires
  • Sur services vacants.
  • De préférence, à temps complet.
  • En cas d’affectation sur un poste protégé, remplacement long.

Le tutorat

Dans les secteurs public et privé sous contrat

Modalités
  • Tout au long de l'année scolaire, intensif jusqu’aux vacances de la Toussaint, modalités plus souples par la suite.
  • Dans la classe et en dehors.
  • Dispensé par des personnels d’enseignement ou d’éducation expérimentés, justifiant d’une expérience en tant que conseiller pédagogique tuteur, CPE tuteur.
  • Mission des tuteurs devra être facilitée par l’IA-IPR et le chef d’établissement.
  • Rétribution du tuteur pour accompagnement en dehors des heures de service.
  • Autres formes d’accompagnement possibles en lien avec formation antérieure sur appréciation du recteur.
Choix des tuteurs
  • Tutorat organisé sur la base d’un volontariat.
  • Constitution d’un réseau de personnels enseignants ou d’éducation expérimentés à partir des propositions et des avis des chefs d’établissement et des corps d’inspection territoriaux.
  • Dans le secteur privé sous contrat, l’accord du chef d’établissement est nécessaire.
  • Affectation tuteur-stagiaire dans le même établissement ou à défaut établissement proche.
  • Veiller à compatibilité entre emplois du temps du tuteur et celui du stagiaire.

Les périodes de formation en université

Objectifs

  • Acquérir de nouvelles connaissances en rapport avec la pratique de l’enseignement, la prise en charge des élèves en situation de handicap, la lutte contre les discriminations, la pratique de l’accompagnement personnalisé, la gestion des conflits...
  • Répondre aux besoins spécifiques des stagiaires.

Modalités

  • En centre de formation (université ou organisme de formation du privé).
  • Groupées et/ou lissées (1 journée ou ½ journée par semaine).
  • Au deuxième ou troisième trimestre.
  • Sur des thématiques transversales ou disciplinaires en lien avec les besoins déclarés ou repérés des stagiaires.
  • Donnent lieu à des remplacements.
  • Possibilité d’inscription individuelle à des formations complémentaires dans le cadre du PAF.
  • Établissements privés sous contrat, formations organisées dans centres de formation du privé.
  • Pas de rupture entre temps de formation ou accompagnement et temps d’enseignement.
  • Temps de formation en continu avec temps d’enseignement ou groupés ou filés (une journée ou une ½ journée par semaine).
  • Rapport entre l’accompagnement-formation et l’enseignement peut être l’équivalent d’un tiers/deux tiers.
  • Dans le respect d’une continuité du service.

L’organisation des périodes de formation nécessitera une politique d’anticipation des mesures de remplacement.

Ces périodes et l’accompagnement devront tenir compte des besoins spécifiques de l’académie, du département et des stagiaires.